Historique

Si l’entreprise a atteint sa position actuelle, le résultat est avant tout celui d’une vision et d’audace. L’audace du fondateur, Jan De Nul, qui a su développer sa petite entreprise de construction pour devenir une entreprise de dragage à part entière. Mais également l’audace de la génération suivante, grâce à laquelle le groupe bénéficie actuellement d’une excellente réputation sur les cinq continents.

A l’origine, Jan De Nul était une entreprise de travaux  de génie civil. Profitant de nouvelles opportunités, la famille De Nul a accepté le premier marché de dragage en 1951. Bien vite ensuite, elle a remporté un premier projet de dragage à l’étranger. L’histoire a alors suivi son cours : au fil des années, Jan De Nul Group s’est développé pour devenir le leader mondial du dragage.

Le groupe n’aurait jamais occupé cette position s’il n’avait pas eu l’audace et la vision de continuer à investir dans du nouveau matériel, une nouvelle flotte de dragues, de nouveaux collaborateurs, mais également dans de nouvelles activités. En 1996, Envisan rejoint le groupe en tant que filiale à part entière. Cette entreprise, fondée en 1992, est spécialisée dans la décontamination du sol et des eaux souterraines. Cette combinaison des trois activités, assainissement, dragage et construction,  fait de Jan De Nul Group une entreprise polyvalente. Bref, une entreprise prête à faire face à l’avenir.

Début du 20e siècle

1900   La famille De Nul fonde une menuiserie à Alost.

1938   Jan Frans Jozef De Nul démarre sa propre entreprise de bâtiment.

1950-1959

1951   De Nul réalise un premier projet de dragage en gestion directe : pour l’aménagement de l'autoroute E40 à Jabbeke (Belgique), Jan De Nul drague du sable.

1960-1969

1968   La société achète le « Sanderus », une drague suceuse porteuse, pour effectuer son premier projet international au Havre en France.

1970-1989

1973   De Nul travaille pour la première fois à l’étranger, notamment en Lybie.

1976   Le projet de dragage dans le port de Bandar Abbas (Iran) est le premier d’une longue série de contrats étrangers importants.

1990-1999

1991   Le premier contrat off-shore pour le compte de Statoil Norway à Zeebrugge (Belgique) est un fait.

1993   A Hong Kong, Jan De Nul collabore au célèbre « contrat de dragage du 20e siècle » : les travaux de dragage et de remblai pour la construction du nouvel aéroport Chek Lap kok.

1994   La société De Nul se voit attribuer l’Oscar de l’exportation belge.

1995   Jan De Nul Group remporte la concession s’échelonnant sur dix ans pour les travaux de dragages d’entretien et d’approfondissement sur les Río Paraná et Río de la Plata (Argentine). Ce contrat a été entre-temps reconduit.

2000–aujourd’hui

2000   Envisan réalise son premier travail international de grande envergure en Croatie: le réaménagement de la déchetterie de Zagreb.

2002   Jan De Nul signe le contrat pour les travaux de dragage et de remblai pour la construction de la deuxième île palmier à Dubaï.

2007-2013   Réinvestir les bénéfices dans la société est la devise de Jan De Nul Group. C’est dans cet esprit que le groupe planifie le plus grand élargissement de flotte de l’histoire entre 2007 et 2013. Pas moins de 47 nouvelles dragues seront construites et livrées.

2009   Jan De Nul Group se voit attribuer l’Award de l’employeur le plus attractif de Belgique 2008.

2009-2014   Jan De Nul Group fait partie d’un consortium international pour la construction des six nouvelles écluses géantes du Canal de Panama. Les écluses sont copiées sur celle de Berendrecht située dans le port d’Anvers, qui est également une référence de la société De Nul datant de 1989.

2010   Jan De Nul écrit l’histoire en parvenant à se succéder à soi-même pour l’Award de l’employeur le plus attractif de Belgique 2009.

2010   Jan De Nul engage son 500e ingénieur.

2012   PSR Brownfield Developers fait partie du Jan De Nul Group.

2015   Algemene Ondernemingen SOETAERT nv rejoint Jan De Nul Group.