Traitement des sédiments et dragage environnemental

Envisan est de plus en plus associée, à l’échelle internationale, aux différents projets de dragage de Jan De Nul Group, allant de travaux de dragage d’entretien permanents à des travaux d’agrandissement portuaire en passant par des projets de poldérisation.

En collaboration avec la division Dragage, Envisan conçoit des outils et des techniques spécifiques (tant hydrauliques que mécaniques) pour éliminer aussi efficacement et écologiquement que possible les sédiments des fonds marins et fluviaux.

À l’aide de diverses techniques, les sédiments pollués sont traités soit sur place, soit dans des centres propres d’assainissement avant de se voir attribuer une destination finale. Une fois assainis, les sédiments peuvent généralement être réutilisés dans des applications architecturales.

 

 

Norvège, Renere Havn Project Trondheim

Dragage environnemental de sédiments contaminés provenant du port commercial, du terminal des traversiers et du port de plaisance ; Construction d’une zone de déversement confinée dans les Nyhavn...

Dragage environnemental de sédiments contaminés provenant du port commercial, du terminal des traversiers et du port de plaisance ; Construction d’une zone de déversement confinée dans les Nyhavn docks, élimination contrôlée des sédiments contaminés dans une cellule sous-marine et zone de déversement confinée, réhabilitation d’une nouvelle zone de 5.000 m² dans le port, couverture d’une zone de 380.000 m² avec une couche filtrante et une couche de protection contre l’érosion composée de calcaire (broyé), travaux de renforcement d’un quai de 150 m (montage de palplanches)

Chriffres clés
Pays

Norvège

Nom du client

Trondheim Kommune

Rôle de l'entrepreneur

Entrepreneur principal

Période

28.03.2015 - 31.05.2016

Spécifications techniques
Equipement

DN18, Excavateur Hitachi EX1200, DN79, Hitachi ZX870, système de remplissage de sacs géo

Description des travaux

Dragage environnemental de 65,000 m³ de sédiments contaminés.
Evacuation dans une cellule sous-marine et une zone de confinement.
Construction d'une digue de confinement autour de CDA.
Couverture de la zone draguée avec matériau de roches (150,000 m³)

Volume

Volume dragué: 75,000 m³ (au lieu de 65,000m³)
Construction de digue: 130 m, 12,000 m³ en sacs géo
Couverture: 150,000 m³

Sol

Principalement sable limoneux/quelques zones argile molle

Type de contaminants

PCB’s, métaux lourds

Belgique, Boue B traitement

Déshydratation et traitement de sédiments pollués

Déshydratation et traitement de sédiments pollués

Chriffres clés
Pays

Belgique

Nom du client

Services publics Région wallonne

Rôle de l'entrepreneur

Partenaire Association Momentanée

Spécifications techniques
Domaine d'application

Déshydratation et traitement de sédiments pollués provenant de travaux
de dragage des voies navigables intérieures de la région wallonne.
On a développé un site de traitement mobile flottant complètement autonome afin de réduire au maximum la chaîne de transport et les coûts associés. L'installation permet le transport par navire de sédiments entrants et de matériaux traités sortants.

Méthodologie

L'installation mobile est composée de 2 chalands. Le système, développé et dessiné entièrement par Envisan, est composé de plusieurs modules qui peuvent être activés selon le type de sédiments livrés. L'assainissement de sédiments se fait sur le premier chaland au moyen de techniques comme la séparation granulométrique et le lavage du sol. L'installation réservée au traitement d'eau de drainage est située sur le deuxième chaland avec l'installation de lavage du sol. Les sédiments dragués sont transférés directement du chaland ou du navire dans le système de traitement. Avant le traitement, les sédiments sont tamisés à l'aide de 2 tamis afin de séparer les agrégats et les matériaux exogènes des sédiments. Le tamisage et la déshydratation de sédiments se fait sur le deuxième chaland. Des sédiments entrants d'une teneur en poids de matière sèche de 25-30% sont déshydratés à l'aide de filtres-presses mécaniques. Des sédiments traités peuvent disposer d'une teneur en poids de matière sèche jusqu'à 70% entraînant une perte de volume significative et une épargne des coûts de manutention et d'élimination. La capacité de traitement moyenne s'élève à 1.000m³ de sédiments par jour.

Volume

Capacité de traitement de sédiments: 1.000 m³/jour
Capacité d'installation de traitement de l'eau: 40 m³/heure
Quantité totale de sédiments à traiter au cours du contrat: 1.000.000 m³ dont 320.000 m³ par installation mobile

Type de contamination

Métaux lourds, huile minérale, composés organiques, HAP's

Tunisie, Projet Taparura - Travaux de depollution et de rehabilitation sur la cote nord de Sfax

Design
Travaux d’assainissement : excavation de toutes les terres polluées et confinement de l’aire de stockage
Travaux de dragage dans le canal Kerkannah
Travaux de régénération :...

Design
Travaux d’assainissement : excavation de toutes les terres polluées et confinement de l’aire de stockage
Travaux de dragage dans le canal Kerkannah
Travaux de régénération : création d’une nouvelle plateforme et aménagement d’une nouvelle plage
Extension Nord, Phase II : aménagement supplémentaire d’une zone de 900.000 m² environ

 

Chriffres clés
Pays

Tunisie

Nom du client

SEACNVS: Société d’Etudes et d’Aménagement des Côtes Nord de la Ville de Sfax

Rôle de l'entrepreneur

Partenaire Association Momentanée (Part JDN-ENV: 70.7%)

Spécifications techniques
Equipment

DSP Alexander von Humboldt et James Cook
Pontons DN24 et DN25
Multicats Tabriki et DN49
Equipement terrestre pour des travaux de génie civil

Domaine d'application

Travaux d'assainissement & de réhabilitation : le projet Taparura fait partie d'une série de mesures globales prises par les autorités tunisiennes pour améliorer les environs de Sfax.
Travaux de dragage dans le canal Kerkannah
Travaux de régénération et d'aménagement d'une plage

Sol

Terres à être excavées : sable, sédiments, phospho-gypse
Sols à être dragués et amendés : sable

Volume

Travaux de dragage dans le canal de Kerkannah : 6.716.000 millions de m³
Excavation et stockage des terres polluées: 2.300.000 m³
Dragage environnemental : 700.000 m³
Remblaiement: 6.716.000 m³
Membrane PEHD: 35.700m²
Barrière minérale: 35.700 m², 60 cm d'épaisseur

Profondeur de dragage

10 - 15 m

Autres travaux :

Excavation et confinement des terres polluées (2.300.000 m³)

Protection de la côte

Géotextile : 29.897 m²
Ballast : 1.558 tonnes
Enrochement : 61.082 tonnes
Travaux de génie civil : canaux de drainage, égouts
Isolation du dépôt de phosphogypse par la construction d'un mur de bentonite - ciment & une membrane PEHD
Isolation of the phosphogypsum depot by construction of cement bentonite wall & a HDPE-membrane

Autres travaux :

Excavation et confinement des terres polluées (2.300.000 m³)

Belgique, Construction d'une Digue pour protéger contre des Inondations à Vlassenbroek en utilisant des Matériaux Dragués de l'Escaut Maritime entre Gentbrugge et Melle

La construction d'une digue pour protéger contre des inondations à Vlassenbroek est la première phase dans la construction d'une plaine alluviale contrôlée à Termonde. Jan...

La construction d'une digue pour protéger contre des inondations à Vlassenbroek est la première phase dans la construction d'une plaine alluviale contrôlée à Termonde. Jan De Nul - Envisan a élaboré une technique innovante afin de construire le noyau de la digue à l'aide de sédiments traités et stabilisés. Cette technique a été analysée géotechniquement et a été modelée en détail. Simultanément, une campagne d'essai détaillée a été mise en place, examinant à échelle réduite le fonctionnement de 20 additifs potentiels dans des concentrations différentes. On a également réalisé des études pilotes avec une sélection d'additifs. Un dessin définitif, basé sur les résultats de ces études, a été établi et a été vérifié ultérieurement par des bureaux d'études indépendants. Le sédiment provient de l'Escaut Maritime entre Melle et Gentbrugge.Le sédiment a été transporté par voie navigable et a été déversé au moyen d'un système ingénieux basé sur des pompes à béton. Les additifs sont ajoutés à proximité du site avant que le matériel soit inséré dans le profil de la digue.

Chriffres clés
Pays

Belgique

Nom du client

Waterwegen en Zeekanaal

Rôle de l'entrepreneur

Entrepreneur principal

Période
Juillet 25, 2013
Spécifications techniques
Equipement

DN4, DN19, installation de mélange, Volvo A40, Caterpillar D6

Description des travaux

Construction d'une digue de 800 m pour protéger contre des inondations dans le cadre du Plan Sigma du Gouvrnement Flamand le long de la rivière l'Escaut pour lequel on a utilisé 100 % de sédiments pour la nouvelle digue. Le matériel ne pouvait pas être stocké, alors on a traité et installé un tas de sédiments dragués dans les 24h.
Le contrat consistait en 2 phases (contrats séparés):
1. Recherche et conception
- Conception: méthodes d'éxécution
- Conception protection Air Liquide Pipeline
- Conception digue
- Conception appontement
- Permis
2. Exécution
- Construction quai et protection pipeline
- Création de site et routes d'accès
- Dragage de 95.000 m³ à Melle, y inclus le transport vers Dendermonde
- Travaux de pompage
- Installation directe de sédiments

Volume

Sédiments: 95.000 m³ (contrat: forfait pour 103.400 m³)
Concret: 7.400 tonnes

Belgique, Installation de traitement AMORAS

Fin 2008, dans le port d’Anvers, rive droite, se situait le « Bietenveld » (champ de betteraves), un terrain abandonné et à peine accessible. Aujourd’hui, l’on...

Fin 2008, dans le port d’Anvers, rive droite, se situait le « Bietenveld » (champ de betteraves), un terrain abandonné et à peine accessible. Aujourd’hui, l’on peut y retrouver la plus grande installation de traitement pour les sédiments résultants de travaux de dragage d’entretien en Europe.

Ce projet a reçu pour nom AMORAS, un acronyme pour « Antwerpse Mechanische Ontwatering, Recyclage en Applicatie van Slib » (Assainissement mécanique, application et recyclage anversois de la vase). Par le biais de ce projet, le gouvernement flamand et l’autorité portuaire d’Anvers investissent dans une solution durable pour le traitement et le stockage des sédiments provenant de travaux de dragage d’entretien dans le port d’Anvers.

Le projet fut attribué à l’association commerciale temporaire SeReAnt, dont fait partie Envisan.

SeReAnt se charge de la conception et de la construction des installations ainsi que de l’exploitation des installations pendant les 15 premières années.

 

Chriffres clés
Pays

Belgique

Nom du client

Autorités flamandes - Administration Communale du Port d'Anvers
Département Mobilité et Travaux Publics

Rôle de l'entrepreneur

Partenaire Association Momentanée (Deel JDN 50%)

Spécifications techniques
Domaine d'application

Chaque année, plus de 1.000.000 m³ de sédiments sont dragués dans le port d'Anvers. Jan De Nul Group, en tant que leader d'un consortium, a dessiné une station d'épuration des sédiments qui réduit sensiblement le volume total du matériel à disposer. Jan De Nul Group est responsable de l'installation et de l'exploitation de la station pour une période de 15 ans.

Méthodologie

Le volume total à disposer dans la cellule de stockage spécialement construite est remarquablement plus petit que le volume initial des sédiments, le sable utilisable est séparé et l'eau est enlevée des sédiments à travers des différentes phases de déshydratation.
La déshydratation s'effectue dans 4 bassins de consolidation de chaque 120.000 m³ et par déshydratation mécanique au moyen de 12 presses de filtration de chambre de 21.5 m³ chacune.

Volume

Sédiments traités et déshydratés par an: plus de 2.500.000 m³
Exploitation de la station: 15 ans

Type de contaminants

Métaux lourds, huiles minérales, HAP, matière organique

France, Travaux de dragage et d'environnement dans le port de Dunkerque

Lors des 50 dernières années, les docks fermés du Port autonome de Dunkerque se sont sérieusement envasés. Jan De Nul Group et Envisan ont conçu les...

Lors des 50 dernières années, les docks fermés du Port autonome de Dunkerque se sont sérieusement envasés. Jan De Nul Group et Envisan ont conçu les installations d’assainissement et sont responsables pour le dragage et le traitement d’environ 60 000 m³ de sédiments pollués par an. Le travail se déroule intégralement dans l’avant-port de Dunkerque.

 

Chriffres clés
Pays

France

Nom du client

Grand Port Maritime de Dunkerque

Rôle de l'entrepreneur

Entrepeneur principal

Spécifications techniques
Méthodologie

Les bassins fermés du Port Autonome de Dunkerque ont subi au cours des 50 dernières années un envasement important
résultant de leur position hydraulique.
Jan De Nul Group a dessiné les installations de déshydratation et est responsable du dragage et du traitement d'environ 60.000m³ de sédiments non-immergeables par an.

Domaine d'application

Les travaux engagés se déroulent en plusieurs phases:
- construction de 3 lagunes de déshydratation naturelle (6 ha)
- dragage hydraulique (drague suceuse porteuse) de 60,000 m³/an
- traitement des sédiments par déshydratation naturelle renforcée en 4 phases: remplissage des lagunes, décantation, consolidation et déshydratation forcée
- manipulation des sédiments traités
- réutilisation et valorisation des sédiments traités

Volume

Dragage environnemental de sédiments non-immergeables: 60.000m³/an
Volume total à déshydrater et à valoriser: 300.000m³
Membrane PEHD: 40,000 m²
Sable de drainage: 23,000 m²

Type de contaminants

Métaux lourds, huiles minérales, HAP, matière organique