Drague à désagrégateur

Une drague suceuse à désagrégateur (drague à cutter, CSD) est équipée d'une tête de désagrégation tournante qui désagrège et fragmente les sols durs. Les terres sont aspirées au moyen de pompes de dragage et refoulées jusqu’à une zone de dépôt via une conduite flottante et des tuyaux posés sur le rivage. Dans certains cas, le matériau est déversé dans des chalands à coque ouvrante amarrés à flanc de la drague. Ces chalands vont ensuite déverser les terres sur la zone de dépôt.

 

Une CSD est une drague stationnaire, c’est-à-dire qu’elle ne ‘navigue’ pas durant les opérations de dragage : elle reste au même endroit, immobilisée par un pieu enfoncé dans le fond de la mer. La drague tourne « en crabe » à l’aide de treuils et d’ancres pendant que le désagrégateur morcelle les terres et les aspire.

Les plus grandes CSD sont autopropulsées, ce qui leur permet de gagner le site d’une nouvelle mission par leurs propres moyens.

Willem van Rubroeck
Puissance diesel totale installée: 40,975 kW
En construction
J.F.J. De Nul
Puissance diesel totale installée: 27.240 kW
Construite en: 2003
Ibn Battuta
Puissance diesel totale installée: 23.520 kW
Construite en: 2010
Zheng He
Puissance diesel totale installée: 23.520 kW
Construite en: 2010
Fernão de Magalhães
Puissance diesel totale installée: 23 520 kW
Construite en: 2011
Niccolò Machiavelli
Puissance diesel totale installée: 23.520 kW
Construite en: 2011
Leonardo da Vinci
Puissance diesel totale installée: 20.260 kW
Construite en: 1985
Marco Polo
Puissance diesel totale installée: 16.115 kW
Construite en: 1979
Kaerius
Puissance diesel totale installée: 8.330 kW
Construite en: 2007
Hondius
Puissance diesel totale installée: 8.330 kW
Construite en: 2007

Pages