Drague suceuse à élindes traînantes

Une drague autoporteuse suceuse (THSD) s’emploie principalement pour draguer des matériaux meubles comme le sable, l'argile ou le gravier. Une ou deux élindes traînantes équipées d’un bec d’élinde sont descendues sur le fond de la mer, le bec étant traîné sur celui-ci. Un système de pompage aspire un mélange de sable ou de terres et d’eau, puis le déverse dans la « trémie » (cale du navire). Une fois complètement chargé, le bateau se rend sur le site de déchargement où les matières peuvent être déversées au fond de la mer par des portes de fond ou valorisées au moyen de la technique de projection dite à l’américaine (rainbowing). Une autre possibilité consiste à refouler le matériau dans une conduite flottante jusque sur le rivage où il servira à gagner des terres sur la mer.

Cristóbal Colón
Capacité du puits: 46 000 m³
Construite en: 2009
Leiv Eiriksson
Capacité du puits: 46.000 m³
Construite en: 2010
Vasco da Gama
Capacité du puits: 33.000 m³
Construite en: 2000
Charles Darwin
Capacité du puits: 30 500 m³
Construite en: 2011
Galileo Galilei
Capacité du puits: 18 000 m³
En construction - 2020
Gerardus Mercator
Capacité du puits: 18.000 m³
Construite en: 1997
Juan Sebastián de Elcano
Capacité du puits: 16.500 m³
Construite en: 2002
Pedro Álvares Cabral
Capacité du puits: 14.000 m³
Construite en: 2012
Bartolomeu Dias
Capacité du puits: 14 000 m³
Construite en: 2013
James Cook
Capacité du puits: 11.750 m³
Construite en: 1992

Pages