Construire la chirurgie de demain

Jan De Nul est fier du déroulement rapide des travaux

Ce 18 septembre 2018, la ville de Melle est rebaptisée, officiellement, LE centre mondial de la chirurgie robotique. Le ministre de l'innovation, Philippe Muyters, y inaugure l'Orsi Academy, la concrétisation de la vision de l'urologue Alexandre Mottrie et du docteur Geert Vandenbroucke. Chaque année, 3500 chirurgiens pourront prendre le chemin de ce centre hautement technologique de connaissances et d'innovations, pour apprendre à manier les techniques les plus récentes.

Jan De Nul est fier de pouvoir participer à ce moment historique. L'entreprise Jan De Nul a été responsable de la coordination générale de ce projet qui longe la E40 lors de ces 20 derniers mois, depuis le premier coup de pelle jusqu'au dernier coup de pinceau. Le délai d'exécution de ce projet architectural de haut niveau était limité et le respect du planning était donc d'une importance capitale.

Le projet jouit d'un rayonnement international et représente donc une belle référence pour un entrepreneur mondial tel que le groupe Jan De Nul. Non seulement, il permet au groupe de démontrer son expertise dans le domaine de la construction et de la coordination générale dans la construction de grands bâtiments hautement technologiques, mais également de participer à la construction de la chirurgie de demain.

Travail de précision visible

Le bureau VK Architects & Engineers est à la base de la conception de ce bâtiment d'aspect industriel. L'architecte a imposé des exigences esthétiques strictes au béton apparent : ni trous de liaison, ni joints ne pouvaient être utilisés dans le béton. L'entreprise a donc opté pour une méthode d'exécution utilisant des parois doubles en prédalles, coulées sur place dans des parois creuses préfabriquées pourvues de plaques d'extrémité fermées, qui était également bénéfique pour la planification serrée du projet.

La structure de toit, dotée d'un quadrillage de poutres, a également été complètement exécutée en béton apparent. La structure restant apparente après la finition et un grand nombre d'évidements étant nécessaires pour le passage des câbles et des conduites, l'entreprise Jan De Nul a réalisé les ouvrages en béton sur place à l'aide de coffrages modulés, conçus en interne.

Une intégration de techniques écologiques

Un champ de stockage géothermique de 2200 m², des pompes à chaleur et une installation électrique alimentée par des panneaux solaires sur le toit assurent la climatisation du bâtiment. Un raccordement au réseau d'approvisionnement en gaz est dès lors devenu superflu.