Jan De Nul à nouveau lauré pour son innovation et sa durabilité

Prix prestigieux pour ses navires à émissions ultra-faibles

Jan De Nul Group empoche un nouveau prix prestigieux pour son innovation et sa durabilité à Dubaï. Lloyd’s List, un régulateur de premier plan dans le secteur maritime, a présenté le South Asia, Middle East and Africa Environment Award à Jan De Nul pour le concept vert innovateur de ses navires à émissions ultra-faibles.

“Nous avons un focus qui diffère de nos concullègues qui ont opté pour des navires à combustion propre du carburant. Nous nous concentrons sur l’impact du transport maritime et du développement portuaire sur la santé publique et la qualité de l’air ambiant”, explique Mieke Fordeyn, Directrice de la Division Internationale auprès de Jan De Nul Group. “Nous sommes dès lors très fiers d’être reconnus pour notre solution innovatrice développée au sein de l’entreprise. Il s’agit d’une solution d’avant-garde toute nouvelle dans notre secteur, visant à minimiser notre impact sur l’environnement.”

Dans un monde de changement climatique et de conscience environnementale générale, Jan De Nul Group a décidé d’équiper la dernière génération de ses dragues avec d’un système de filtrage ingénieux qui retire ou élimine les substances toxiques des gaz d’échappement.

Jan De Nul a développé cette technologie sur la base d’un exemple suisse du filtrage des gaz d’échappement dans les tunnels routiers en construction. Depuis les années 1990, la construction des tunnels inclut l’installation de filtres à gaz d’échappement sur les véhicules et engins de chantier pour fournir un air propre et respirable pour les travailleurs qui construisent des tunnels sous les Alpes.

Le Groupe a commandé cinq dragues suceuses à émissions ultra-faibles de sa propre conception: trois petites avec une capacité de 3 500 m³ et deux moyennes de 6 000 m³. Les trois plus petits navires ont déjà été lancés et seront mis en service d’ici peu.

Les dragues à émissions ultra-faibles vont plus loin que la règlementation IMO

Les cinq navires ont une propulsion diesel-électrique, avec des moteurs permettant un usage optimal de la puissance générée et avec une faible consommation de carburant. Ces navires sont équipés d’un système de filtrage haute performance à double étage des gaz d’échappement, produisant des émissions conformes à la règlementation européenne ‘Stage V’ pour les vaisseaux de navigation intérieure.

“Jan De Nul Group est la première entreprise de dragage au monde à mettre en service des navires qui répondent aux normes européennes les plus strictes en matière d’émissions,” explique Robby De Backer, Chef Constructions Neuves auprès de Jan De Nul Group. “Avec ces navires, nous pourrons réaliser les émissions les plus faibles dans les projets de dragage.”

Les normes d’émission européennes pour la navigation intérieure (Stage V) sont plus strictes que les normes de l’Organisation Maritime Internationale (IMO). Pour la navigation en mer, l’IMO impose la règlementation IMO Tier III, qui permet un rejet nettement supérieur de polluants. À ce niveau, la navigation maritime est loin à la traîne par rapport à la navigation intérieure.

“Ces navires seront surtout déployés dans les embouchures de fleuves, près des côtes, dans les ports ou les zones fort peuplées. Le fait que ces navires ont des émissions nettement inférieures est donc un atout supplémentaire,” dit De Backer. Ainsi, Jan De Nul Group contribue à une hygiène de l’air meilleure lors de la réalisation de ses projets.

Technologie de filtrage en deux phases

Chaque moteur diesel à bord est équipé d’un filtre catalytique et d’un filtre à particules qui filtrent les gaz d’échappement en deux phases. Le filtre catalytique, en combinaison avec l’AdBlue, est le système le plus efficace à l’heure actuelle pour réduire l’échappement de dioxyde d’azote. Le filtre à particules élimine les particules et les nanoparticules dans les gaz d’échappement. De plus, le filtre à particules filtre le Black Carbon. Ainsi, Jan De Nul Group réduit également de manière considérable l’impact de ses navires sur l’environnement.