Jan De Nul protège les plages de Bénin

Conception développée en interne aidera le tourisme côtier au Bénin

06.12.2018

Aujourd'hui, le Ministère Cadre de Vie et du Développement durable de Bénin a tenu une cérémonie pour marquer le début des travaux de protection côtière importants près des communes côtières d'Avlékété et de Djégbadji, faisant partie de la ville côtière d’Ouidah. Au début de 2018, le Ministère a opté pour le concept développé en interne de Jan De Nul Group, qui préscrit la construction d’une brise-lames submergé au large des côtes afin de protéger le littoral contre l’impact de l’océan.

“Nos ingénieurs ont effectué les études nécessaires au cours de l'année écoulée et ont démontré, à l'aide de tests dans un bassin en reproduisant la houle Atlantique, que ce concept est durable et qu'il fonctionne. Nous sommes fiers de pouvoir concrétiser notre concept à cette échelle au Bénin et nous espérons pouvoir aider d’autres côtes vulnérables en Afrique et ailleurs dans le monde ", déclare Filip Morobé, directeur régional Afrique de Jan De Nul Group.

La côte béninoise est très impactée par l'érosion en raison de sa situation au bord de l'océan Atlantique. La disparition des plages est renforcée par la construction de digues durcies. Ce n’est pas une situation favorable pour développer le tourisme côtier. Dans son Plan d'Action Gouvernement (PAG), le gouvernement béninois se focalise désormais sur la protection et la valorisation de sa côte.

Aujourd'hui, le client, des politiciens locaux, l'équipe de projet de Jan De Nul Group et d'autres personnalités ont assisté aux premières activités d’installation de blocs de granite sur le fond de la mer, effectuées par le navire de déversement latéral Pompeï, près d'Avlékété.

Durable et submergé

Jan De Nul Group a conçu un brise-lames submergé à environ 150 mètres devant la côte. Le brise-lames garantit que la force de la houle Atlantique est brisée avant que les vagues atteignent la côte. Entre la digue immergée et les plages, il se développera un climat à l’abri des vagues. L’impact sur les plages sera considérablement réduit, ce qui diminuera le déplacement du sable et l'érosion.

Le brise-lames étant submergé, la vue sur l’horizon n’est pas perturbée. Depuis le début de la phase de conception, Jan De Nul Group a toujours tenu le maintien de ce caractère esthétique en haute estime, ce qui est très important dans le contexte des plans du gouvernement visant à exploiter pleinement le tourisme côtier au Bénin.

Installation de rochers et régénération des plages

Les travaux ont commencé en février 2018 avec le transport des blocs de granite venant de carrières nationales et internationales.

La cérémonie a donné le signal de départ pour la construction du premier tronçon de la digue immergée à Avlékété, sur une distance de deux kilomètres. Après, les deux autres tronçons de chacun deux kilomètres seront construits près d'Avlékété et de Djégbadji.

Après la construction du brise-lames submergé, des dragues à élindes trainantes de Jan De Nul Group renforceront les plages affectées au moyen du nouveau sable dragué.

Les travaux s’achèveront en 2021.