Lancement du navire de pose de pipelines et de dragage Joseph Plateau le vendredi 3 août 2012

Le Joseph Plateau a été inauguré le vendredi 3 août 2012 dans le chantier naval espagnol Construcciones Navales de Norte à Sestao.Son navire jumeau avait été lancé en 2009.

Ce bâtiment long de 191,5 mètres servira au largage de précision de rochers à des profondeurs pouvant atteindre 2 000 mètres. Le système de montage des tuyaux de chute, extrêmement avancé, est entièrement automatique.Sous le tuyau de chute, un robot télécommandé (ROV, Remote Operated Vehicle) corrige avec précision la position de la bouche de déversement.Le bâtiment, qui affiche une charge utile de 31 500 tonnes, permet de déverser 2 000 tonnes de rochers par heure.Il peut accueillir 84 personnes à son bord.

Le Joseph Plateau sera principalement utilisé dans l’industrie offshore impliquant l’installation d'oléoducs et de gazoducs à de grandes profondeurs :il nivellera le fond marin et déversera des rochers jusqu’à 2 000 mètres de fond. Les bandes transporteuses et le tuyau de chute acceptent des pierres d’un diamètre maximal de 400 mm.Le Joseph Plateau se prête aussi aux activités minières sous-marines en eaux profondes, notamment l’extraction de minerais sur le fond marin et la pose de câbles sous-marins.

La marraine du navire, Ann-Sophie Meuleman, fille de Mme Isabelle De Sadeleer et nièce de M. De Nul, a coupé le cordon en brandissant la traditionnelle bouteille et a souhaité au bateau et à son équipage un voyage paisible et prospère.Sous les saluts des sirènes des autres navires du port, la bouteille s’est brisée contre le flanc du navire et le Joseph Plateau a été mis à l'eau.

Le bâtiment sera livré début 2013 et est déjà assuré de sa première commande.

Nouveaux contrats offshore en Australie, en Russie, au Canada et dans la Mer de Barents

Ces derniers mois, Jan De Nul Group a conclu pour plus de 500 millions d’euros de contrats dans le secteur pétrolier et gazier.

Le plus gros contrat, pour le compte de Chevron, porte sur l’installation du pipeline Wheatstone sur la côte occidentale de l’Australie.La pose de cette structure nécessitera de creuser une tranchée dans le sol marin compact.Pour lui assurer une protection supplémentaire, le pipeline sera recouvert de sable et de pierres une fois posé.Des soubassements rocheux seront également mis en place pour qu'il puisse croiser des gazoducs existants.

Au Canada, la drague aspiratrice Cristóbal Colón creusera une excavation sous l’Atlantique, à l’est de Terre-Neuve, pour protéger les installations pétrolières sous-marines de l’impact des icebergs.Le Cristóbal Colón, qui est la plus grande drague du monde, est aussi le seul à pouvoir atteindre une profondeur de 155 mètres.L’excavation proprement dite sera creusée à une profondeur de 135 mètres. 

Sur la côte orientale de l’ile sibérienne de Sakhaline, le Simon Stévin installe par 90 mètres de fond, pour le compte de Gazprom, des câbles qui serviront à commander l’installation pétrolière sous-marine à distance.Ce champ gazier est exploité en priorité au vu de l’augmentation de la demande au Japon suite à l’arrêt des centrales nucléaires.

Plus loin, toujours sur la côte orientale de l’île, le suceur désintégrateur Fernão de Magelhães creuse un chenal d’accès jusqu’à la plage pour le compte d’Exxon.Ce chenal permettra d’acheminer à terre, à l’aide de pontons, des installations venues par mer.Le Fernão de Magelhães s’étant mis au travail dès le retrait des glaces, Exxon pourra profiter au maximum de la belle saison.

Dans le détroit de Tatar, qui sépare la Sibérie et Sakhaline, les chalands à clapet La Boudeuse et Willem de Vlamingh de Jan De Nul Group procèderont à des déversements de rochers pour protéger des icebergs le pipeline sous-marin reliant Sakhaline au continent.Les rochers seront chargés dans le port de Sovgavan, en Sibérie.

Jan De Nul Group met le cap encore plus au Nord, dans la mer de Barents à hauteur de la Nouvelle Zemble.Il y effectuera des travaux de dragage et de déversement destinés à protéger les gazoducs de la péninsule de Yamal vers l’Europe occidentale.

Une première mission a par ailleurs été attribuée récemment au nouveau bâtiment Joseph Plateau.Une fois livré, il procèdera à des déversements en Norvège, par 420 mètres de fond, pour protéger un nouveau pipeline.

Recherche personnel technique et navigant

Actuellement, Jan De Nul continue à chercher du personnel technique et navigant.Récemment, Jan De Nul s’est allié au dessinateur Kamagurka pour habiller une campagne de ressources humainesmettant en scène Bert et Bobbie, personnages très célèbres en Belgique, dans les activités du groupe.

Jan De Nul Group a toutefois besoin de nouveaux talents non seulement pour l’équipage de ces navires, mais aussi pour renforcer les chantiers partout dans le monde.