Les fondations gigantesques pour le parc éolien offshore danois de Kriegers Flak ont quitté le port d’Ostende

A 14h aujourd’hui, la barge portant les deux fondations impressionnantes pour le parc éolien danois de Kriegers Flak est partie du port d’Ostende. Ces fondations pèsent respectivement 10.000 tonnes et 8.000 tonnes. Le départ de ces fondations constitue une étape importante du projet.

La barge est touée par le remorqueur Zeus of Finland et arrivera au Danemark le 15 janvier 2018. En fonction des conditions météorologiques, la première fondation sera installée fin janvier et la deuxième quelques semaines plus tard. Une fois installées, les deux fondations seront renforcées et pourvues de rochers de protection. Pour ces travaux, Jan De Nul Group mobilise le navire multifonctionnel Adhémar de Saint-Venant.

 A propos du projet Kriegers Flak de Jan De Nul Group et Smulders
Jan De Nul Group et le groupe Smulders unissent leurs efforts pour construire deux fondations gigantesques pour les stations de haute tension du parc éolien offshore danois de Kriegers Flak. Ces fondations se composent d’une base en béton (ce qu’on appelle les Fondations Gravitaires, « Gravity Based Foundations » ou abrévié GBF) et d’une structure en acier au-dessus. Jan De Nul Group est responsable de la conception et de la construction des GBF en béton, pendant que Smulders s’occupe de la conception et de la fabrication des tubes et plateformes en acier qui seront installés au-dessus. Jan De Nul Group installera et ballastera les fondations et les pourvoira tout autour de rochers de protection. 

A propos du parc éolien
Le parc éolien danois de Kriegers Flak, situé dans la mer Baltique, se composera de deux parties.
La section ouest, Kriegers Flak A, aura une capacité totale de 200 MW. La section est, Kriegers Flak B, aura une capacité totale de 400 MW. Chaque section aura sa propre (sous-)station de haute pression. Celles-ci serviront tant au parc éolien même qu’à l’interconnecteur entre le réseau d’électricité danois et allemand. Vers 2022, le plus grand parc éolien offshore danois construit à ce jour commencera à produire de l’électricité sans CO2 pour environ 600.000 ménages.
Ce projet est financé par le Programme énergétique européen pour la relance.