Nouvelle piste d'atterrissage à Brisbane

Jeudi, le 10 octobre 2013, Brisbane Airport Corporation annonça la construction d’une plateforme mesurant  300 ha sur laquelle sera installée leur nouvelle piste de décollage et d’atterrissage parallèle. Le processus global d’expression d’intérêt et la mise en adjudication ultérieure avaient été entamés en décembre 2010. Le 3 octobre 2013, le contrat a été accordé à la filiale australienne de Jan De Nul Group. L’annonce officielle, qui a été assistée par le premier ministre suppléant australien, l’Honorable Warren Truss et le maire de Brisbane Graham Quirk, a eu lieu, de manière très appropriée, sur la ligne centrale de la future piste d’atterrissage.

La mission comporte le dragage de jusqu’à 13 millions m³ de sable devant être transportés à 1h30 de l’aéroport de Brisbane. Jan De Nul Group mobilisera à cette fin sa drague autoporteuse à élindes traînantes hypermoderne, nommée « Charles Darwin » (année de construction 2010).

Les travaux doivent être livrés d’ici mars 2015, tenant compte d’une période de 2 à 3 années pendant laquelle la plateforme de sable peut consolider les sols mous tourbeux sous-jacents avant que la construction de la piste de décollage et d’atterrissage et des voies de circulation puisse commencer vers 2017. La nouvelle piste de décollage et d’atterrissage parallèle serait opérationnelle en 2020.

Défi

Le défi de ce projet consiste en la distance sur laquelle le sable dragué devra être transporté. Le « Charles Darwin » pompera le sable par le biais d’une conduite mesurant à son point le plus éloigné presque 8 km. Cette conduite doit en outre être installée à travers le terrain de l’aéroport, ce qui représente une opération assez précaire étant donné que la conduite sera positionnée sous une piste d’atterrissage.

Emploi local

Lors des périodes de pointe de construction, Jan De Nul Group emploiera pas moins de 220 personnes, dont 75% proviendra de la population locale.